Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
28 juillet 2010 3 28 /07 /juillet /2010 18:59

Cotopaxi 5897 mAprès l'ascension du volcan Illiniza Norte (5 126 m), direction le volcan Cotopaxi culminant à 5 897 mètres. Il est le plus haut volcan actif de l’Equateur et son cratère principal mesure environ entre 550 et 800 mètres de diamètre.

Ascension réussie après un départ du refuge (4 810 m) à 1 heure du matin et 10 heures de marche sur la neige et la glace avec un fort vent.  ‘Eprouvant mais fantastique' selon Guy.

Après un peu de repos à Quito, direction l’Amazonie où on y trouve un singe qui tiendrait dans votre main, un crapaud pouvant peser 4 kg, 900 espèces d’oiseaux ou encore le plus long serpent, l’anaconda, pouvant mesurer jusqu’à 10 mètres de longueur.

Encore bravo Guy ! 

 

Jean-Louis

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 15:59

Illiniza norte 5126 mVous avez sans doute remarquer que le maître d’œuvre de notre site n’était pas là.

Jean-Louis et Jean II œuvrent au mieux pour le remplacer.

Mais où est donc passé Guy ?

Et bien ! Tout simplement, il est parti en Equateur (Amérique du Sud) avec un groupe d’amis pour randonner sur une partie de la Cordillère des Andes.

Voici son itinéraire pour la première semaine suite à ses envois de SMS :

- première ascension sous le grésil et dans le brouillard du Pichincha Guagua, volcan culminant à 4 784 mètres, situé à une dizaine de kilomètres à l’ouest de la capitale Quito (2 800 mètres), ville où le groupe est redescendu.

- passage ensuite par Otavalo, province d’Imbabura, puis ascension du volcan Illiniza Norte qui culmine à 5 126 mètres.

 

Jean-Louis

Partager cet article
Repost0
20 juillet 2010 2 20 /07 /juillet /2010 15:46

Mont ValierLes 24 et 25 juillet, ce sont 7 randonneurs qui partent à l’assaut  du Mont Valier, le sommet le plus impressionnant de l’Ariège.

 

Le premier jour, départ du parking Pla de La Lau (930 mètres), montée de la vallée du Ribérot par le GR10 avec sa grande cascade de Nerech (1 350 mètres), arrivée au refuge d’Estagnous (2 246 mètres) après 1 350 m de dénivelé positif.

 

Le lendemain, ascension du Mont Valier (2 838 mètres). Au sommet, c’est un paysage vertigineux qui nous attend avec la contemplation des principaux pics des Pyrénées centrales. Enfin retour par le même itinéraire avec 1 900 mètres de dénivelé négatif.

 

Jean-Louis

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 21:24

Lac BleuLe parcours de cette randonnée animée par Jean I partira du parking du Chiroulet dans la vallée de Lesponne. Tout en formant une boucle, le circuit suit un GR pour arriver au lac Bleu de Bagnères (1 928 mètres) puis au col de Bareilles (2 238 mètres), point culminant de la randonnée.
Ensuite nous descendrons vers le lac d’Ourec. Il restera deux heures de marche pour rallier le parking.

 

Jean-Louis

Partager cet article
Repost0
13 juillet 2010 2 13 /07 /juillet /2010 19:46

Repas-partagePartageons sous la pluie.


Dieu a dit : "Je partage en deux, les riches auront de la nourriture, les pauvres de l'appétit."
C’était le cas pour quelques membres de l'Avenir Fonsorbais Randonnée qui avaient répondu à l’invitation du président et de Jean I, spécialiste s’il en est des repas partages.
Nous nous sommes retrouvés près d’une vingtaine, le vendredi 9 juillet, place du Trépadé avec quelques randonneurs soucieux de multiplier les moments de convivialité.

 
Mais voilà, la soirée a été gâchée par quelques orages, mais si peu…

 

Rien n’arrête cette section jeune et dynamique : nous sommes restés et avons partagé l’orage et les mets délicieux de nos cordons bleus.

C'est mon opinion et je la partage.

 

Jean II

Partager cet article
Repost0
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 21:40

Lac du CampanaAnimée par Jean, cette randonnée partira du parking situé au lacet du Garet à 1 350 mètres d'altitude, le long de la route entre Artigues et la Mongie dans les Hautes-Pyrénées. 

Localisé dans la réserve de Néouvielle, le parcours emprunte le GR 10C jusqu'au réservoir des Laquets à 2 041 mètres puis longe le lac de Gréziolles par sa rive Est. On arrive ensuite au refuge du lac du Campana. Le lac du Campana, quant à lui,  se trouve à une altitude de 2 225 mètres et a une surperficie de 8 hectares.

Le retour se fait par le même chemin qu'à l'aller. Nos 8 randonneurs s'attendent donc à réaliser une dénivelée de 875 mètres le long de ce parcous jugé de niveau moyen.

 

Guy

Partager cet article
Repost0
1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 19:01

grand lac de NèreCette randonnée nous permettra de faire connaissance avec deux des plus beaux lacs du Luchonnais. Nous partirons pour notre ascension de la station de ski de Peyragudes 1600 m.

 

Au plaisir de passer de belles heures auprès de ces lacs s’ajoute une agréable marche d’approche.

 

Après une montée de 3h00, nous arriverons au premier lac de Nère (2386 m) que nous longerons par la droite (bel abri sous roche). Un laquet, à proximité, paraît tout triste. Sa petitesse et sa mise à l’écart en seraient-elles la cause. 

 

Un quart d'heure plus tard, nous arriverons au terminus de notre randonnée : le deuxième lac de Nère (2430m), plus grand. Vue majestueuse et impressionnante sur un contrefort du pic du Hourgade, qui nous domine et qui semble tout proche…

 

Notre seul souci aujourd’hui est le temps; nous voudrions un peu de soleil, pas trop chaud, mais surtout pas de pluie. Nous contacterons Madame météo prochainement afin de réserver un super temps pour cette rando.

 

J’espère vous avoir donné envie de venir nous rejoindre pour cette escapade.

 

Jean-Louis

Partager cet article
Repost0
29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 21:33

14 Gorges de Kakouetta 26, 27 juin 2010 (0)Depuis le temps que nous parlions de cette randonnée sur 2 jours, nous étions tous très impatients de découvrir les fameuses gorges de Kakouetta.

Randonnée organisée par Joëlle et Jean-Luc.

Décollage 6 h 45... Eh oui, nous sommes courageux à l’AFR. Voitures chargées à bloc comme si nous allions faire l’escalade du mont Everest (je parle de nourriture et liquides indispensables au bon fonctionnement du corps humain et d’une section conviviale).

Sept heures zéro zéro, nous attendons Laurence, Philippe et leurs deux petites poupées Charlotte et surtout Léonie qui devrait devenir notre mascotte tant elle a toujours le sourire rayonnant qui caractérise notre section… hum hum.

Sept heures quinze, la caravane de 6 voitures pour 24 randonneurs se lance sur les belles routes de France.

Déjeuner sur l’herbe, qui favorise la mise en (forme) pour s’attaquer au trajet de deux kilomètres au fond des gorges, profondes parfois de plus de 300 mètres, très ombragées. Le retour s’effectue par le même chemin. Près de quatre heures de rando pleines d’émerveillements et de découvertes. Léonie et Fiona se régalent le long des passerelles, il faut toutefois rester très vigilant.

Retour au gîte (une petite merveille du coin) choisi par Joëlle et Jean-Luc. Douche pour certains et prolongement jusqu’à la passerelle d’Holzarte pour les courageux. La passerelle «saute» le canyon d’Olhadubi pour permettre d’atteindre l’autre rive, au-dessus de 140 mètres de vide ! Passerelle du vertige tendue, construite en 1920 par les ouvriers italiens employés dans les ateliers de l’aciérie Lombardi Morello de Tardets, l’extraordinaire passerelle permettait aux bûcherons de rejoindre directement les chantiers de coupe. Hélas, cette passerelle a été emportée par le mauvais temps de l’hiver et est en cours de reconstruction. Mais la petite balade valait le détour.

C’est l’heure du repas du soir, une autre occasion de convivialité après les efforts de la journée. Une jolie table est dressée en terrasse, annonçant une très belle soirée.

Petite balade pour les nostalgiques de la nuit. Prise de quartier de nuit pour les deux familles et couche-tôt et dernier verre (de la journée) (avec modération) pour les autres.

Enfin la douce nuit... bercée par les ronronnements réparateurs.

Le deuxième jour, après un petit-déjeuner en commun, nous quittons le gîte en direction des sources de la Bidouze. La Bidouze, rivière qui naît ici dans le massif des Arbailles sur le domaine communal de Saint Just Ibarre.

Promenade de 12 kilomètres aller et retour :
- piste de 3 kilomètres, estimation 50 à 55 minutes
- montée à la source de la Bidouze, 35 minutes
Visite de la grotte au porche très large. On peut y pénétrer sur une quinzaine de mètres; plus loin, c’est un autre sport.
- descente, 30 minutes
- piste de retour de 3 kilomètres, estimation 50 à 55 minutes
La descente s’effectue sans problème dès lors qu’on fait un peu attention, surtout dans la partie la plus sauvage.

J’avoue personnellement que j’ai souffert dans la montée.

Retour au parking et retour vers Fonsorbes après avoir dégusté le sempiternel verre de l’amitié.

 

Jean II

Partager cet article
Repost0
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 22:02

KakouettaCe week-end, 27 de nos randonneurs vont visiter ces magnifiques gorges situées dans le Pays Basque. Animée par Joëlle et Jean-Luc, cette sortie consistera le samedi à marcher au fond d'un impressionnant canyon long de 2 kilomètres et d'une profondeur pouvant atteindre 350 mètres. Une grotte et une cascade se trouvent en fin du parcours.

Le lendemain, le groupe marchera jusqu'aux sources de la Bidouze.

Enfin, il est à peu près certain que le beau temps accompagnera nos randonneurs pendant ces deux belles journées.

 

Guy

Partager cet article
Repost0
16 juin 2010 3 16 /06 /juin /2010 19:05

Etang de la SoucarraneLe parcours de cette randonnée, qui sera animée par Jean-Luc, se situe dans la haute vallée de Vicdessos (Ariège), à quelques kilomètres seulement de l'Espagne et de la Principauté d'Andorre.

A partir des orris du Carla, au Sud de l'étang de Soulcem, le sentier remonte le ruisseau de Soucelm, le long duquel on peut voir d'autres orris. Le sentier part ensuite vers l'Ouest pour aboutir à l'étang de la Soucarrane.

Cet étang est à une altitude de 2292 mètres, a une superficie de plus de 4 hectares et se trouve au pied du pic de la Rouge, qui culmine à 2902 mètres le long de la frontière espagnole.

Après le pique-nique, le retour est prévu par un passage le long de l'étang de Roumazet.

 

Guy

Partager cet article
Repost0