Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 Logo AFR

Article ?

Prochaine randonnée

DIMANCHE 27 AOÛT 2017

Pic de Sarnès

Superbagnères, Haute-Garonne

 

                         

Tags

15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 21:56

2 - Au départ du PuyOn en entend parler, puis on en parle, et enfin, un jour, on y part …

 

Et c’est ainsi que je me suis retrouvée à pied sur le Chemin de Saint-Jacques-de-Compostelle, certes remplie d’émotion et de réel plaisir mais le cœur un tant soit peu serré d’inquiétude quant à ma capacité physique ou morale à supporter ce périple de marche : 13 jours – 290 kms, et ce, malgré la marche que je pratique au quotidien.

 

Le moment du départ est solennel. Sur la Via Podiensis, tout pèlerin est invité à commencer son périple sur les hauteurs du Puy-en-Velay, à la Cathédrale Notre-Dame de l’Annonciation, avec pour seule maison son sac à dos, sur lequel trône élégamment la coquille, emblème du pèlerin, libéré de toute dépendance matérielle et de superflu. C’est le retour aux fonctions essentielles.

 

Chaque jour, dans ce temps suspendu au rythme de mes pas, j’avance vers ce lieu saint lointain … en Galice, serpentant les sentiers, traversant des hameaux perdus, découvrant des paysages verdoyants ou arides, véritable tableau champêtre aux multiples coloris : coteaux couverts de vignes et de bosquets ombragés, forêts de pins, sapins ou de hêtres, champs de coquelicots, de bruyère ou de bleuets, sans oublier le désert de l’Aubrac, enivrée des parfums de fleurs tels les genêts, les narcisses, croisant des hommes, des femmes de toutes générations, de tous pays : belges, suisses, canadiens, américains, australiens, loin du monde réel, pourtant juste à côté. Beau regard aussi sur nos amis les animaux, les chevaux, les vaches, les oiseaux, et nos tendres ânes comme Arthur, qui semblent eux aussi en méditation.

  5 - Marie-France sur le Chemin

Mille rencontres, mille émotions partagées. Humblement, seules les valeurs humaines sont primordiales, la sérénité et la force intérieure l’emportent sur tout. Dans le silence, la solitude et la solidarité, on n’entend plus que l’essentiel. C’est une grande richesse, c’est un voyage d’où l’on ne revient pas indifférent.

 

Aujourd’hui, je regarde mon Crédencial, véritable passeport du pèlerin, un long chemin m’attend encore …

 

Je terminerai par une devise du pèlerin :

                                      « Avoir un peu moins pour être un peu plus ».

 

                                      Marie-France

                                      Pèlerine déjà prête à poursuivre le Chemin

                                     15 juin 2010

 

 

                                       Voir quelques photos

Repost 0