Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

 Logo AFR

Article ?

Prochaine randonnée

DIMANCHE 23 JUILLET 2017

Etang d'Izourt

Arties, Ariège

 

                         

Tags

11 février 2014 2 11 /02 /février /2014 17:45
Raquettes avec Eco Rando de Montréjeau

Dimanche 23 février, notre section est associée au club Eco Rando de Montréjeau afin de proposer une randonnée à raquettes sur les montagnes de la Barousse, petit pays au cœur des Pyrénées centrales.

Nous partirons du village de Ferrère (680 mètres) afin d'aller jusqu’à une cabane (1 430 mètres) en dessous du Pic de Douly pour un dénivelé total de 750 mètres dont 150 mètres en raquettes (s’il ne neige pas à une altitude plus basse d’ici là).

Eco Rando amènera du charbon de bois, des grilles et……..de quoi faire griller.

Depuis 4 ans, notre section renouvelle ainsi cette expérience de co-organisation de randonnée à raquettes toujours appréciée par les participants (voir photo ci-dessus prise le 9 janvier 2011).

Jean-Louis

Repost 0
31 janvier 2014 5 31 /01 /janvier /2014 14:06

Bien qu'un peu long, cet itinéraire d'accès au Pic du Lion offre l'avantage de se dérouler presque intégralement en crête. Une très belle randonnée pour ceux qui aiment les "montagnes russes".

Départ depuis le col de Peyresourde (1 569 mètres), on prendra un sentier qui monte en lacets dans la forêt domaniale de la Neste du Louron.

A la sortie de la forêt, on montera en direction du nord-ouest vers le sommet de Lampet (1 804 mètres), on suivra la crête en direction nord pour passer successivement par le Pic Arrouy (1 850 mètres), le Cap de Hont Nère (1 916 mètres) puis redescendre sur la Porte de Lis avant de remonter au sommet de Pouyaué.

Toujours dans la même direction, on passera par le sommet de l'Aigle (2 078 mètres), le col de Saniestre (2 020 mètres) pour atteindre le sommet de Pouy Louby (2 091 mètres).

Pic du Lion

Enfin on suivra la crête au nord-ouest pour descendre au col de Louron (2 001 mètres) et remonter rapidement au sommet du Pic du Lion (2 102 mètres).

Le retour se fera par le même itinéraire avec, tout le long du parcours et face à nous, une magnifique vue sur les 3 000 luchonnais.

Aucune difficulté jusqu'au sommet du Pouy Louby. Par précaution, ne pas trop s'approcher du versant est de la crête, où se forment des corniches.

650 mètres entre le point le plus bas et le sommet du Pic du Lion, mais 1 100 mètres de dénivelé au total.

N'oubliez pas de prendre connaissance des recommendations publiées deux articles plus loin sur ce blog.

Michel

Repost 0
20 janvier 2014 1 20 /01 /janvier /2014 20:58
Mont Fourcat

Pour cette randonnée raquettes, je vous emmène au sommet du mont Fourcat à une altitude de 2 001 mètres.

Le départ se fera depuis le village de Croquié (950 mètres). Si la route est dégagée, alors on partira d'un peu plus haut (parking de Traucadou, 1 200 mètres). La montée est pratiquement linéaire, d'abord dans la forêt puis en terrain dégagé.

En fonction du départ, on passera par une table d'orientation au niveau de l'aire des Brougues, puis vers 1 600 mètres devant un orri, on passera ensuite le sommet du pic de la Lauzate (1 800 mètres) pour atteindre enfin le mont Fourcat. Une bonne partie de la montée se fait sur les crêtes, la pente n'est pas très raide mais il n'y a pas de passage plat.

Par sa position avancée par rapport à la chaîne des Pyrénées, le mont Fourcat offre une vue exceptionnelle sur la plaine : pays d'Olmes et Lavelanet à l'est et pays de Foix au nord. La chaîne des Pyrénées offre aussi un beau spectacle et l'on pourra y chercher quelques sommets bien connus : pic des Trois Seigneurs, pic de Rulhe, mont Valier et bien d'autres. Et si la visibilité est parfaite, tout à l'ouest on distinguera très bien le pic du Midi de Bigorre.

Attention, la randonnée est classée difficile à cause du dénivelé qui est important (plus de 1 000 mètres), le parcours quant à lui n'est pas particulièrement difficile.

Michel

Repost 0
Publié par Michel - dans Fourcat Raquette
commenter cet article
13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 23:13
Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

Voici quelques recommandations qui peuvent vous être utiles en vue d'une randonnée en raquette :

 

1 - Préparation

- Consultez le bulletin de prévision météorologique (08.92.68.02.+ le numéro du département),

- Consultez le bulletin d’estimation des risques d’avalanches (08.92.68.10.20),

- Renseignez-vous auprès des Syndicats d’Initiative, des Offices de Tourisme, des professionnels de la montagne, des unités de gendarmerie de haute montagne, dans les bureaux de guides et accompagnateurs ou les écoles de ski et personnes avisées ayant une bonne connaissance de la montagne hivernale,

- Consultez les recommandations et informations contenues dans les topo-guides et les revues spécialisées,

- Préparez-vous physiquement : une randonnée sur neige est plus exigeante qu’une randonnée estivale,

- Calculez le dénivelé positif, négatif, et prenez en compte la longueur de l’itinéraire. Selon le relief et l’état de la neige, des raquettes seront indispensables. Une hauteur importante de poudreuse ou une neige glacée rendra la randonnée plus difficile.

- Estimez l’horaire de marche effectif et ajoutez les pauses,

- Prévoyez une marge horaire de sécurité importante,

- Prévoyez de partir suffisamment tôt,

- Ne surestimez pas vos capacités ni celles de ceux qui vous accompagnent,

- Ne partez jamais seul, prévenez de votre destination et de votre heure probable de retour,

- Prévoir des vêtements de rechange,

- Surtout par mauvais temps, restez à vue les uns des autres, restez dans les traces de celui qui mène le groupe,

- Ne vous aventurez pas sur les corniches.

2 - Matériel

Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

- Utilisez des chaussures suffisamment imperméables et chaudes. Des guêtres ou un système stop neige efficace sont indispensables.

- Portez des chaussettes chaudes (laine de mérinos par exemple),

- Préférez des matériels offrant une bonne accroche sur la neige et un système de fixation efficace,

- Les meilleures raquettes ne permettent pas d’aborder n’importe quel terrain. N’oubliez pas vos bâtons (avec grandes spatules) pour davantage d’aisance et une meilleure sécurité,

Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

- La carte IGN à l’échelle 1:25000 est indispensable. Protégez-la dans un porte carte. GPS, boussole et altimètre viennent en complément.

- Emportez des vêtements chauds et imperméables (même si le temps est beau et les prévisions optimistes). Avec le vent, la température ressentie peut-être inférieure de 5 à 10° à la température réelle.

- Emportez toujours de l’eau et une bouteille isotherme de boisson chaude,

- N’oubliez pas chapeau, bonnet, gants, lunettes, crème solaire et stick à lèvres,

- Protégez vos affaires dans un sac à dos de qualité, avec une housse imperméable si possible.

3 - Vêtements, le principe des trois couches

Le but du système des trois couches est d’utiliser un minimum de vêtements pour un maximum d’efficacité. Ce que l’on recherche est d’être à une température confortable dans toutes les circonstances (pendant l’effort et à l’arrêt). Voici une explication du système multicouche, couche par couche.

  • Première couche : couche de base

C’est la couche que vous avez au contact de votre peau. La couche de base a pour but de garder votre peau au sec afin d’éviter la sensation de froid. C’est pourquoi cette couche doit être « respirante », Il faut savoir que si votre peau est humide ou au contact de quelque chose d’humide, vous aurez froid plus facilement. Ceci est dû aux pertes de chaleur du corps provoquées par l’évaporation de la transpiration.

Vous entendrez souvent parler de « sous-vêtements techniques » pour designer les couches de base. Des sous-vêtements en fibres synthétiques « respirants » courts ou longs sont typiquement utilisés en tant que couche de base. Vous trouverez également des sous-vêtements en laine mérinos qui sont plus « chauds » mais évacuent légèrement moins bien la transpiration, sèchent moins vite et sont plus fragiles.

  • Deuxième couche : couche intermédiaire

Cette couche a pour but d’isoler, c’est-à-dire de retenir la chaleur de votre corps du mieux possible. Le meilleur moyen pour cela est d’emprisonner de l’air autour de votre corps, car l’air est un excellent isolant.

Comme pour les sacs de couchage, il est possible d’utiliser des vêtements avec fibres synthétiques (polaires par exemple) ou avec du duvet (certaines doudounes). Les vêtements synthétiques de type polaire sont de loin les plus couramment utilisés. Ils ont l’avantage de protéger du froid même quand ils sont humides, de transférer l’humidité à la couche externe et de sécher plus rapidement comparé aux vêtements en duvet. Par contre, le duvet isole beaucoup mieux pour un même poids.

Pour cette couche, il faut favoriser une couche qui évacue bien la transpiration, sèche rapidement et garde ses propriétés isolantes même humide pendant l’effort. A l’arrêt, une couche plus chaude est conseillée – préférablement respirante pour continuer à évacuer la transpiration accumulée pendant l’effort.

  • Troisième couche : couche externe

La couche externe est la couche qui est en contact avec l'extérieur. Elle a pour but de protéger du vent et de l’humidité extérieure (pluie, brouillard, neige…), d’évacuer la transpiration et de protéger des agressions extérieures (coupures, abrasion, etc.). C'est le cas des membranes imper-respirantes (membranes imperméables permettant d’évacuer la transpiration).

Le but premier de la couche externe est d’être imperméable et coupe-vent pour empêcher l’humidité extérieure de rentrer et éviter les déperditions de chaleur à cause du vent. Son second rôle est d’évacuer la transpiration. Attention, même pour les vêtements imperméables censés être « respirants », ne vous attendez pas à un miracle. Si vous pouvez vous en passer pendant l’effort, faites-le, et votre transpiration sera bien mieux évacuée.

  • Comment adapter le système des trois couches ?
3 - Vêtement, le principe des trois couches
Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

Dans beaucoup de situations, vous n’utiliserez pas les trois couches – peut-être plus ou peut-être moins.

Respectez bien entendu l’ordre des couches, Il est possible de cumuler plusieurs couches intermédiaires entre la couche de base et la couche externe s’il fait très froid. Si vous multipliez le nombre de couches, faites-le uniquement pour cette couche. Rien ne sert d’avoir deux couches de base ou deux couches externes.

Pour compléter cet article, il est toujours fortement recommandé de venir à la permanence le mardi soir précédent la sortie raquettes afin d'avoir les dernières informations utiles de la part de l'accompagnateur.

Michel

Repost 0
10 janvier 2014 5 10 /01 /janvier /2014 23:29
Randonnée raquettes au lac de Bareilles

Je vous propose pour cette première randonnée de l'année une montée en raquettes au lac de Bordères ou de Bareilles. Accès depuis la vallée de Bareilles à travers la forêt de Bordères.

Le lac est situé au fond du vallon, à 1 760 mètres d’altitude. Très profond, il est alimenté par une source souterraine. On laissera les voitures à la sortie du village de Bareilles, nous emprunterons le chemin balisé qui monte en pente douce dans la forêt, on coupera à plusieurs reprises la piste forestière. Après une assez longue progression, on rejoindra la piste pour atteindre une cabane. Ensuite le sentier monte à droite de la piste à travers la forêt et des prairies herbeuses (recouvertes de neige si tout va bien).

Avant le lac, il faudra franchir un dernier ressaut qui sera la seule difficulté de la journée.La randonnée est facile jusqu'au bas du ressaut final. La montée finale est courte mais pentue. Il sera envisageable de laisser une partie du groupe au bas du ressaut et de finir la montée avec le reste du groupe et de se retrouver ensuite pour déjeuner ensemble.

Attention : une sortie raquette demande plus de condition physique qu'une sortie normale et peut être rendue difficile par le froid, le vent, l'état de la neige (poudreuse, glacée …). Pour les débutants, il est conseillé de venir mardi soir à la salle Bravo pour recueillir des informations supplémentaires.

Michel

Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 18:28
Les voeux du Président

Randonneuses, randonneurs,

En ce début d’année 2014, au nom du bureau et en mon nom personnel, je vous présente, ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers, nos vœux les meilleurs : que 2014 soit une année riche en joies et en bonheurs durables, entourés de ceux que vous aimez ! Puissions-nous faire ensemble de belles et nombreuses randonnées.

Notre Assemblée Générale du 24 septembre dernier a permis de dresser un bilan très satisfaisant sur lequel il n’est pas nécessaire de revenir. Un grand merci encore à vous toutes et tous qui vous investissez dans l’animation de randonnées, le balisage, participez à nos sorties.

Suite à la trêve des confiseurs, nous reprendrons nos activités avec trois randos raquettes, la pemière le dimanche 19 janvier au lac de Bareilles, puis suivront le Mont Fourcat, le pic du Lion. Pour la journée nationale rando raquette comme chaque année, nous nous associerons avec le club montagne de Montréjeau avec une sortie prévue le 23 février.

Nos grands rendez-vous en 2014 : les 7, 8 et 9 juin notre traditionnel week-end famille, cette année nous visiterons le Pays Basque, le 22 juin la journée africaine plus la chasse au trésor, le 30 et 31 août un week-end refuge nous gravirons le mythique Pic du Canigou, montagne des Pyrénées Orientales.

Quelques dates importantes également : le 7 septembre notre participation au Forum des associations, le 30 septembre notre Assemblée Générale, le 4 octobre nous nous retrouverons pour faire la fête à l’occasion de notre repas de clôture.

Une commission (voir liste) a été élue le 12 décembre pour travailler sur l’organisation de notre manifestation du 22 juin la chasse au trésor africaine.

Tous les détails de ces grandes dates vous seront communiqués sur le site Internet. Pensez à le consulter régulièrement, il s’y passe toujours quelque chose !

Je formule un dernier vœu pour cette année 2014 : celui de nous retrouver ensemble le plus souvent possible en randonnée, avec la générosité qui nous caractérise.

Je vous remercie pour votre soutien inconditionnel durant l’année écoulée, cela me fait vraiment chaud au cœur. Tout ce que je peux souhaiter maintenant, c’est que 2014 soit mieux que 2013 et moins bien que 2015.

Jean-Louis

Repost 0
Publié par Jean-Louis - dans Voeux
commenter cet article
4 décembre 2013 3 04 /12 /décembre /2013 19:29
Le chemin du petit train à Boulogne sur Gesse

Animée par Jean, cette randonnée facile nous conduira sur les traces d'une ancienne ligne de chemin de fer qui joignait Toulouse à Boulogne (via Fonsorbes) de 1901 à 1949 à raison de trois allers-retours quotidiens.

Cette ligne suivait les crêtes des vallées de la Save et de la Gesse et s'engageait sur le viaduc des Coucuts (8 arches et 97 mètres de long) avant d'arriver à Boulogne.

Le sentier de la randonnée suivra un chemin herbeux, longera une rivière, empruntera sur 1,5 kilomètre cette voie ferrée qui a connu le train à vapeur avant l'autorail de type diesel, pénétrera dans des bois, longera un petit lac et passera sous le viaduc avant de revenir au parking.

Guy

Repost 0
23 novembre 2013 6 23 /11 /novembre /2013 15:25
Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

Les ennemis du randonneur sont :

  • La transpiration,
  • Les douleurs musculaires,
  • Le froid,
  • La chaleur,
  • Le sac à dos.

1 - La transpiration

Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

Au cours de l’effort, la température du corps augmente ainsi que la transpiration qui sert de régulateur. La sueur rejetée contient de l’eau mais également une quantité importante de sels minéraux. Ces pertes doivent être compensées tout au long de l’effort. On peut ainsi agir préventivement et curativement.

  • Préventivement :

- La veille de la randonnée (repas du soir), prévoir un repas à base de glucides et sels minéraux (soupe de légumes – pâtes ou riz ou pommes de terre – pain) par exemple,

- Le matin de la randonnée : petit-déjeuner copieux (céréales, pain, confiture, laitages…)

  • Curativement :

Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

- Au cours de la randonnée, boire de l’eau par petites quantités (ne pas attendre la sensation de soif car c’est trop tard, l’organisme est déshydraté !),

- Recharger en sels minéraux (boissons adaptées que l'on trouve dans le commerce),

- Recharger en glucides (carburant musculaire) en mangeant des barres de céréales, fruits secs, amandes…,

- Repas sorti du sac : salades (pâtes, riz, pommes de terre, lentilles – pain – fromage – fruits). En période hivernale, prévoir soupe chaude et/ou boisson chaude (thé/café) dans un récipient isolant.

2 - Les douleurs musculaires

Les muscles sollicités par l’effort produisent des acides générateurs de douleurs musculaires, voire de crampes. Il faut donc ;

- Appliquer les précautions curatives précitées (1),

- Continuer à boire de l’eau en petites quantité après l’effort,

- Effectuer, à l’arrivée, des étirements des masses musculaires sollicitées,

- Si persistance de petites courbatures, prendre un bain avant le coucher...

3 - Le froid

Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

Lorsque la température du corps baisse, le sang reflue vers l’intérieur de l’organisme pour protéger les organes vitaux. Les extrémités du corps sont donc moins irriguées d’où une sensation accrue du froid.

Il est nécessaire de ;

- Se couvrir la tête (bonnet), les mains (gants légers), les pieds (chaussettes adaptées),

- S’habiller plus légèrement pour randonner,

- Se revêtir chaudement lors des arrêts,

- Ne pas hésiter à se changer (linge sec au contact de la peau, haut du corps) pour les haltes prolongées (repas,…),

- Se protéger les lèvres du dessèchement,

- Se protéger contre le rayonnement ultraviolet si randonnée en altitude (lunettes, crème…).

4 - La chaleur

Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

- Appliquer les prescriptions curatives (1) en sachant que la consommation d’eau sera supérieure,

- Se protéger des rayons ultraviolets (lunettes, crème…),

- Se protéger la tête par un couvre-chef (insolation…).

5 - Le sac à dos

Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

- De contenance raisonnable,

-Bien ajuster à l’aide des suspentes réglables (le bas du sac repose sur les hanches),

- Bien répartir, à l’intérieur, la charge transportée (équilibrage),

- Porter des vêtements sans coutures sur les épaules (appui du sac alors douloureux),

- Ne pas emporter de superflu et privilégier les objets et vêtements légers,

- Pour confort et sécurité, le sac devrait contenir, outre nourriture et eau :

  • un vêtement de pluie – un vêtement chaud (même en été…) – un rechange haut – une paire de chaussettes de rechange – une petite trousse à pharmacie (pansement ampoules/tire-tique/Bétadine en tube/aspirine/sparadrap/compresse stérile/petits ciseaux/pince à épiler/bande Velpeau) – couteau – briquet – sifflet – boussole – papier toilette.
Quelques règles pour pratiquer la randonnée dans les meilleures conditions….

Remarque 1 : les bâtons de marche, même s’ils ne sont pas indispensables pour un randonneur, soulagent 25% du poids du corps lors de leur utilisation. Les choisir de préférence réglables car lors des montées, il faut les raccourcir et lors des descentes, les rallonger.

Remarque 2 : pour ceux qui veulent mieux se préparer et qui ne disposent pas de beaucoup de temps, la pratique régulière du vélo d’appartement (exercice cardiovasculaire, capacité pulmonaire et musculature des jambes) est bien adaptée et vous serez étonnés des progrès réalisés….

Philippe L.

Repost 0
21 novembre 2013 4 21 /11 /novembre /2013 23:11
Marché aux gras à Berdoues

Berdoues est un petit village de 450 habitants, situé au cœur de la Gascogne, non loin de Mirande en Astarac à 80 kilomètres de Fonsorbes.

Vous allez pouvoir découvrir son moulin à eau (qui ne fonctionne plus mais qui conserve toutes ses machines d’origine) situé à coté de la boulangerie ainsi qu'une ancienne abbaye cistercienne datant de 1135.

La Gascogne étant encore très rurale, vous découvrirez dans une ferme familiale le gavage des canards pour la production de foies gras traditionnels.

Pour les amateurs de cuisine traditionnelle, vous vous rendrez à l’auberge « la vieille étable » afin d’en découvrir ses secrets culinaires.

Gilbert

Repost 0
Publié par Gilbert - dans Berdoues
commenter cet article
1 novembre 2013 5 01 /11 /novembre /2013 18:21
Lac de l'Arrêt-Darré

A une centaine de kilomètres au sud-ouest de Fonsorbes, après Trie-sur-Baise, célèbre pour son concours du meilleur imitateur du cri de cochon, se trouve le lac de l’Arrêt-Darré offrant un espace naturel avec une vue imprenable sur les Pyrénées (Pic du Midi et le Montaigu).

Il est alimenté par une rivière du même nom, prenant sa source sur la commune de Bagnères de Bigorre à 600 mètres d’altitude. Dans le seul département des Hautes-Pyrénées, l'Arrêt-Darré traverse vingt-quatre communes et quatre cantons, dans le sens amont vers aval.

Ce lac d’une superficie de 110 ha est en service depuis 1996 pour la satisfaction des besoins d’irrigation et sa superficie de retenue est de 10 800 00 m3.

Nous commencerons la balade du tour du lac sur la digue haute de 27 mètres via un sentier qui serpente dans les sous-bois et longe ou surplombe le lac que l’on aperçoit par endroits. Au bout du lac, une passerelle nous permettra de changer de rive et d’accéder à un espace de quiétude occupé par des canards, poules d’eau, hérons….. Nous continuerons notre promenade, la chaîne pyrénéenne toujours en toile de fond, en alternant passage dans les sous-bois et près des berges du lac.

Superbe balade : pas de difficulté, que du bonheur. Comme dirait Jean Allez-y. Venez nombreux à cette randonnée facile et ouverte à tous.

Jean-Louis

Repost 0