Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Logo AFR

Article ?

Prochaine randonnée

DIMANCHE 27 AOÛT 2017

Pic de Sarnès

Superbagnères, Haute-Garonne

 

                         

Tags

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 21:33

14 Gorges de Kakouetta 26, 27 juin 2010 (0)Depuis le temps que nous parlions de cette randonnée sur 2 jours, nous étions tous très impatients de découvrir les fameuses gorges de Kakouetta.

Randonnée organisée par Joëlle et Jean-Luc.

Décollage 6 h 45... Eh oui, nous sommes courageux à l’AFR. Voitures chargées à bloc comme si nous allions faire l’escalade du mont Everest (je parle de nourriture et liquides indispensables au bon fonctionnement du corps humain et d’une section conviviale).

Sept heures zéro zéro, nous attendons Laurence, Philippe et leurs deux petites poupées Charlotte et surtout Léonie qui devrait devenir notre mascotte tant elle a toujours le sourire rayonnant qui caractérise notre section… hum hum.

Sept heures quinze, la caravane de 6 voitures pour 24 randonneurs se lance sur les belles routes de France.

Déjeuner sur l’herbe, qui favorise la mise en (forme) pour s’attaquer au trajet de deux kilomètres au fond des gorges, profondes parfois de plus de 300 mètres, très ombragées. Le retour s’effectue par le même chemin. Près de quatre heures de rando pleines d’émerveillements et de découvertes. Léonie et Fiona se régalent le long des passerelles, il faut toutefois rester très vigilant.

Retour au gîte (une petite merveille du coin) choisi par Joëlle et Jean-Luc. Douche pour certains et prolongement jusqu’à la passerelle d’Holzarte pour les courageux. La passerelle «saute» le canyon d’Olhadubi pour permettre d’atteindre l’autre rive, au-dessus de 140 mètres de vide ! Passerelle du vertige tendue, construite en 1920 par les ouvriers italiens employés dans les ateliers de l’aciérie Lombardi Morello de Tardets, l’extraordinaire passerelle permettait aux bûcherons de rejoindre directement les chantiers de coupe. Hélas, cette passerelle a été emportée par le mauvais temps de l’hiver et est en cours de reconstruction. Mais la petite balade valait le détour.

C’est l’heure du repas du soir, une autre occasion de convivialité après les efforts de la journée. Une jolie table est dressée en terrasse, annonçant une très belle soirée.

Petite balade pour les nostalgiques de la nuit. Prise de quartier de nuit pour les deux familles et couche-tôt et dernier verre (de la journée) (avec modération) pour les autres.

Enfin la douce nuit... bercée par les ronronnements réparateurs.

Le deuxième jour, après un petit-déjeuner en commun, nous quittons le gîte en direction des sources de la Bidouze. La Bidouze, rivière qui naît ici dans le massif des Arbailles sur le domaine communal de Saint Just Ibarre.

Promenade de 12 kilomètres aller et retour :
- piste de 3 kilomètres, estimation 50 à 55 minutes
- montée à la source de la Bidouze, 35 minutes
Visite de la grotte au porche très large. On peut y pénétrer sur une quinzaine de mètres; plus loin, c’est un autre sport.
- descente, 30 minutes
- piste de retour de 3 kilomètres, estimation 50 à 55 minutes
La descente s’effectue sans problème dès lors qu’on fait un peu attention, surtout dans la partie la plus sauvage.

J’avoue personnellement que j’ai souffert dans la montée.

Retour au parking et retour vers Fonsorbes après avoir dégusté le sempiternel verre de l’amitié.

 

Jean II

Partager cet article

Repost 0
Publié par Jean II
commenter cet article

commentaires