Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 Logo AFR

Article ?

Prochaine randonnée

DIMANCHE 27 AOÛT 2017

Pic de Sarnès

Superbagnères, Haute-Garonne

 

                         

Tags

13 janvier 2014 1 13 /01 /janvier /2014 23:13
Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

Voici quelques recommandations qui peuvent vous être utiles en vue d'une randonnée en raquette :

 

1 - Préparation

- Consultez le bulletin de prévision météorologique (08.92.68.02.+ le numéro du département),

- Consultez le bulletin d’estimation des risques d’avalanches (08.92.68.10.20),

- Renseignez-vous auprès des Syndicats d’Initiative, des Offices de Tourisme, des professionnels de la montagne, des unités de gendarmerie de haute montagne, dans les bureaux de guides et accompagnateurs ou les écoles de ski et personnes avisées ayant une bonne connaissance de la montagne hivernale,

- Consultez les recommandations et informations contenues dans les topo-guides et les revues spécialisées,

- Préparez-vous physiquement : une randonnée sur neige est plus exigeante qu’une randonnée estivale,

- Calculez le dénivelé positif, négatif, et prenez en compte la longueur de l’itinéraire. Selon le relief et l’état de la neige, des raquettes seront indispensables. Une hauteur importante de poudreuse ou une neige glacée rendra la randonnée plus difficile.

- Estimez l’horaire de marche effectif et ajoutez les pauses,

- Prévoyez une marge horaire de sécurité importante,

- Prévoyez de partir suffisamment tôt,

- Ne surestimez pas vos capacités ni celles de ceux qui vous accompagnent,

- Ne partez jamais seul, prévenez de votre destination et de votre heure probable de retour,

- Prévoir des vêtements de rechange,

- Surtout par mauvais temps, restez à vue les uns des autres, restez dans les traces de celui qui mène le groupe,

- Ne vous aventurez pas sur les corniches.

2 - Matériel

Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

- Utilisez des chaussures suffisamment imperméables et chaudes. Des guêtres ou un système stop neige efficace sont indispensables.

- Portez des chaussettes chaudes (laine de mérinos par exemple),

- Préférez des matériels offrant une bonne accroche sur la neige et un système de fixation efficace,

- Les meilleures raquettes ne permettent pas d’aborder n’importe quel terrain. N’oubliez pas vos bâtons (avec grandes spatules) pour davantage d’aisance et une meilleure sécurité,

Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

- La carte IGN à l’échelle 1:25000 est indispensable. Protégez-la dans un porte carte. GPS, boussole et altimètre viennent en complément.

- Emportez des vêtements chauds et imperméables (même si le temps est beau et les prévisions optimistes). Avec le vent, la température ressentie peut-être inférieure de 5 à 10° à la température réelle.

- Emportez toujours de l’eau et une bouteille isotherme de boisson chaude,

- N’oubliez pas chapeau, bonnet, gants, lunettes, crème solaire et stick à lèvres,

- Protégez vos affaires dans un sac à dos de qualité, avec une housse imperméable si possible.

3 - Vêtements, le principe des trois couches

Le but du système des trois couches est d’utiliser un minimum de vêtements pour un maximum d’efficacité. Ce que l’on recherche est d’être à une température confortable dans toutes les circonstances (pendant l’effort et à l’arrêt). Voici une explication du système multicouche, couche par couche.

  • Première couche : couche de base

C’est la couche que vous avez au contact de votre peau. La couche de base a pour but de garder votre peau au sec afin d’éviter la sensation de froid. C’est pourquoi cette couche doit être « respirante », Il faut savoir que si votre peau est humide ou au contact de quelque chose d’humide, vous aurez froid plus facilement. Ceci est dû aux pertes de chaleur du corps provoquées par l’évaporation de la transpiration.

Vous entendrez souvent parler de « sous-vêtements techniques » pour designer les couches de base. Des sous-vêtements en fibres synthétiques « respirants » courts ou longs sont typiquement utilisés en tant que couche de base. Vous trouverez également des sous-vêtements en laine mérinos qui sont plus « chauds » mais évacuent légèrement moins bien la transpiration, sèchent moins vite et sont plus fragiles.

  • Deuxième couche : couche intermédiaire

Cette couche a pour but d’isoler, c’est-à-dire de retenir la chaleur de votre corps du mieux possible. Le meilleur moyen pour cela est d’emprisonner de l’air autour de votre corps, car l’air est un excellent isolant.

Comme pour les sacs de couchage, il est possible d’utiliser des vêtements avec fibres synthétiques (polaires par exemple) ou avec du duvet (certaines doudounes). Les vêtements synthétiques de type polaire sont de loin les plus couramment utilisés. Ils ont l’avantage de protéger du froid même quand ils sont humides, de transférer l’humidité à la couche externe et de sécher plus rapidement comparé aux vêtements en duvet. Par contre, le duvet isole beaucoup mieux pour un même poids.

Pour cette couche, il faut favoriser une couche qui évacue bien la transpiration, sèche rapidement et garde ses propriétés isolantes même humide pendant l’effort. A l’arrêt, une couche plus chaude est conseillée – préférablement respirante pour continuer à évacuer la transpiration accumulée pendant l’effort.

  • Troisième couche : couche externe

La couche externe est la couche qui est en contact avec l'extérieur. Elle a pour but de protéger du vent et de l’humidité extérieure (pluie, brouillard, neige…), d’évacuer la transpiration et de protéger des agressions extérieures (coupures, abrasion, etc.). C'est le cas des membranes imper-respirantes (membranes imperméables permettant d’évacuer la transpiration).

Le but premier de la couche externe est d’être imperméable et coupe-vent pour empêcher l’humidité extérieure de rentrer et éviter les déperditions de chaleur à cause du vent. Son second rôle est d’évacuer la transpiration. Attention, même pour les vêtements imperméables censés être « respirants », ne vous attendez pas à un miracle. Si vous pouvez vous en passer pendant l’effort, faites-le, et votre transpiration sera bien mieux évacuée.

  • Comment adapter le système des trois couches ?
3 - Vêtement, le principe des trois couches
Recommandations pour la pratique de la randonnée en raquette

Dans beaucoup de situations, vous n’utiliserez pas les trois couches – peut-être plus ou peut-être moins.

Respectez bien entendu l’ordre des couches, Il est possible de cumuler plusieurs couches intermédiaires entre la couche de base et la couche externe s’il fait très froid. Si vous multipliez le nombre de couches, faites-le uniquement pour cette couche. Rien ne sert d’avoir deux couches de base ou deux couches externes.

Pour compléter cet article, il est toujours fortement recommandé de venir à la permanence le mardi soir précédent la sortie raquettes afin d'avoir les dernières informations utiles de la part de l'accompagnateur.

Michel

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Gicquel MFrance 14/01/2014 10:14

Parfait. Avec ces informations, on est déjà presque prêt à partir. MFrance